Quelle(s) politique(s) pour répondre au défi de la précarité urbaine ?

Nov 9, 2014
Journal

# Quelle(s) politique(s) pour répondre au défi de la précarité urbaine ? MARDI 18 NOVEMBRE 2014 de 17h30 à 19h00 à l'agence française de développement, paris 12 Voir le plan d’accès [[[img src="center" alt="jpg/86ccfba9-22ca-4914-9613-3f8c494d2766.jpg" align="" ]] Copyright Nicolas HERTKORN Favela à Rio, Brésil (Copyright: Andreas Nilsson) Un milliard de citadins vivent aujourd’hui dans des bidonvilles selon UN Habitat. Ils seraient le double en 2030 si rien n’est fait. 90% de ces urbains vivent au « Sud ». Cette croissance pose des problèmes de précarité urbaine. Elle remet en cause la vision classique de la ville et les politiques publiques urbaines. Y répondre de manière rapide et efficace devient une préoccupation pour de nombreux acteurs, mais comment ? Diverses solutions sont mises en œuvre, de la réhabilitation la plus légère à la démolition totale en passant par des opérations de restructuration qui délogent une partie des habitats. Les opérations de réhabilitation in situ dans les quartiers précaires, présentent un intérêt en ce qu’elles améliorent les conditions de vie et d’habitat en maintenant sur place les habitants. Elles constituent un acte politique fort de reconnaissance de populations et de quartiers dits « informels » souvent stigmatisés. Bien qu’elles représentent une réponse au défi de l’habitat, ces opérations suscitent de nombreuses réticences de la part des décideurs et sont souvent perçues comme temporaires ou curatives. Il s’agirait d’une solution «en attendant de faire mieux », ce qui veut souvent dire démolir à terme le quartier. Quels sont les avantages et les inconvénients des différentes opérations de réhabilitation ? Quelles sont les conditions de réussite ? L’impact et les risques de ces opérations ? Quels enseignements tirer des opérations déjà menées ? Comment favoriser l’émergence de politiques publiques sociales visant à lutter contre la précarité urbaine ? Conférence-débat animée par Emmanuelle Bastide, journaliste à RFI Avec : # Agnès DEBOULET Professeur de sociologie urbaine à à Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et membre du Centre de Recherche sur l'Habitat / laboratoire Lavue, spécialiste des quartiers précaires # Amandine DUKHAN Chef de projets développement urbain et collectivités locales à l’Agence Française de Développement # Fethi MANSOURI Directeur de cabinet du Ministère de l'équipement, de l'aménagement du territoire et du développement durable de Tunisie # Virginie RACHMUHL Responsable de programmes urbains au Gret # Mouh REJDALI Député et Élu municipal, ancien Maire de la ville Temara, Maroc twitterSuivez la conférence en direct sur Twitter : @AFD_France #id4d