Les programmes européens de lutte contre le chômage

Dec 10, 2012
Europe

[[[img src="left" alt="jpg/Rtom1-8.jpg" align="" ]] # 1- Premier emploi EURES # Qu'est ce qu'un emploi EURES? "Ton premier emploi EURES" s'inscrit dans le cadre de l'initiative phare Jeunesse en mouvement. Il s'agit d'une action visant à aider les jeunes Européens inactifs à se faire engager dans un des 27 pays de l'Union européenne. L'objectif de «Ton premier emploi EURES» pour 2012 et 2013 est d'aider environ 5 000 jeunes à trouver un emploi en Europe. Les activités débutent en 2012 et ne concerneront qu'un nombre limité de services et d'offres d'emploi dans les pays membres de l'Union européenne. Nombre de pays en Europe souhaitent recruter des jeunes originaires des autres Etats membres. Par exemple, l'Allemagne, avec un taux de chômage de 8 % pour les jeunes de moins de 25 ans et un manque croissant de main-d’oeuvre qualifiée dans certains secteurs (ingénierie, santé etc.), fait partie de ces pays de l'Union désireux d'embaucher des jeunes qualifiés de toute l’Europe. Il en va de même pour l’Estonie, la Lettonie, la Suède et la Belgique. Le 21 mai 2012, M. László Andor, le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion à Bruxelles, a déclaré: «le projet pilote “Ton premier emploi Eures” marque nos premiers pas vers un service de l’emploi plus personnalisé qui aidera les travailleurs à trouver un emploi dans d’autres pays européens. L’une des solutions possibles à la crise du chômage en Europe peut consister à aider les personnes possédant des qualifications utiles à trouver un emploi dans d’autres pays où ces qualifications sont recherchées.» # Qui peut bénéficier d'une aide? «Ton premier emploi EURES», soutenu par les services nationaux de l'emploi (information, recherche d'un emploi, recrutement, financement), est destiné aux jeunes demandeurs d'emploi qui: - ont entre 18 et 30 ans; - sont des citoyens européens; - résident légalement dans un pays de l'UE dont les départements d'Outre-Mer Il s'adresse aussi aux entreprises souhaitant recruter du personnel d'un autre pays que celui dans lequel elles sont établies, aux employeurs qui recherchent des travailleurs présentant un profil spécifique, qu'ils ne trouvent pas dans leur pays. Ces entreprises doivent offrir un contrat d'une durée minimale de six mois ainsi qu'une rémunération et des conditions conformes au droit du travail national (du pays européen). # Quels sont les types d'aide disponibles? Pour les demandeurs d’emploi, les types d'aide sont: - les aides à l'adéquation de l'offre et de la demande, et au placement de la main-d'œuvre. - la prise en charge des frais de déplacement pour un entretien d'embauche et/ou de déménagement à l'étranger dans le cas d'un nouvel emploi. Pour les employeurs, les aides sont des aides au recrutement. Les PME (max. 250 employés) peuvent demander un soutien financier pour couvrir une partie des dépenses de formation des nouveaux travailleurs recrutés et pour les aider à s'intégrer. # Comment participer? Afin de participer à ce programme, vous pouvez prendre contact avec le(s) service(s) de l'emploi responsable(s) du programme «Ton premier emploi EURES» dans votre pays. Le financement est soumis aux conditions et procédures définies par les services en charge de cette aide. Si ce service n'existe pas encore dans votre pays d'origine, vous pouvez prendre contact avec celui d'un autre pays de l'UE. Vous pouvez aussi obtenir davantage d’informations sur les conditions de participation et les points de contact des «services de l’emploi Ton premier emploi EURES» à Bruxelles en consultant les sites suivants: - Ton premier emploi EURES: http://ec.europa.eu/social/yourfirsteuresjob - Site EURES: http://ec.europa.eu/eures Pour en savoir plus sur EURES, téléchargez le guide en ligne: «Ton premier emploi EURES». # 2- Initiative sur les perspectives d'emploi des jeunes Ce plan se fonde sur l’initiative «Jeunesse en mouvement» lancée dans le contexte de la stratégie Europe 2020. Les jeunes Grecs et Espagnols au chômage ont été les premiers à en bénéficier, bien que le taux de chômage des jeunes dans certains départements d'Outre-Mer soit plus élevé. # Qu'est-ce que "l'initiative sur les perspectives d'emploi des jeunes"? La nouvelle «Initiative sur les perspectives d’emploi des jeunes», adoptée par la Commission européenne, invite les États membres à œuvrer à la prévention du décrochage scolaire, à aider les jeunes à acquérir des compétences utiles sur le marché du travail, à organiser des stages, à dispenser une formation sur le terrain et à aider les jeunes inactifs à trouver un premier emploi de qualité. # Qui sont les jeunes visés par l'initiative européenne? Les jeunes en décrochage scolaire, sans formation adéquate, au chômage. # Quels sont les types d'aides offerts par la Commission européenne aux Etats membres? Par le biais de cette initiative, la Commission européenne souhaite inciter les États membres à faire un meilleur usage du Fonds social européen qui dispose encore d’une enveloppe de 30 milliards d'euros non engagés dans des projets. # Quelles sont les actions proposées aux Etats membres pour les jeunes? La Commission a présenté une série d’actions concrètes à financer directement par des fonds européens dont le renforcement de la dotation budgétaire pour le Service volontaire européen, afin d’offrir au moins 10 000 possibilités de bénévolat en 2012. Les principales actions financées directement par la Commission dans le cadre de la nouvelle «Initiative sur les perspectives d’emploi des jeunes» sont: - l’utilisation de 4 millions d'euros destinés à aider les États membres à mettre en place des «Garanties pour la jeunesse» afin de garantir aux jeunes un emploi, un retour aux études, à une formation ou à une reconversion, dans un délai de 4 mois à compter de la fin de leur scolarité; - la mise en place de programmes d’apprentissage grâce à une aide de 1,3 million d'euros octroyée par le Fonds social européen au titre de son volet d’assistance technique; l’offre de 370 000 nouvelles places d’apprentissage grâce à une augmentation de 10 % d’ici la fin de 2013; - l’instauration de programmes d’aide aux jeunes entrepreneurs et entrepreneurs sociaux par l’entremise du Fonds social européen et d’un financement de 3 millions d'euros au titre de son volet d’assistance technique; - l’affectation des fonds, autant que possible, à des placements en entreprises, avec pour ambition minimale de placer 130 000 jeunes en 2012 dans le cadre d’Erasmus et de Leonardo da Vinci; - l’octroi en 2012-2013 d’une aide financière à 5 000 jeunes pour les aider à trouver un emploi dans un autre État membre, dans le cadre de l’initiative «Ton premier emploi EURES»; - le renforcement de la dotation budgétaire pour le Service volontaire européen, afin d’offrir au moins 10 000 possibilités de volontariat en 2012; - la présentation en 2012 d’un cadre européen de qualité pour l'offre de stages; - l’organisation en 2012 d’environ 600 échanges supplémentaires dans le cadre de l’action Erasmus pour entrepreneurs. # Plus d'informations sur le site de la DG Emploi, Affaires sociales et inclusion: http://ec.europa.eu/social # Source: Commission européenne, Bruxelles - Dossier réalisé par Yola Minatchy - Bruxelles, 28 juillet 2012