Joëlle OTZ, docteur en médecine

Feb 11, 2013
Portraits

[[[img src="left" alt="jpg/JOtz.jpg" align="" ]] # Votre choix professionnel actuel correspondait à une vocation? OUI, du moins mes années d’internat confirment que j’aime beaucoup mon métier malgré les difficultés et les responsabilités qui en découle # Racontez-nous vos années d'études, votre parcours professionnel? J’ai passé mon concours de 1ère année à Paris, je l’ai eu la 2ème fois. Mes années d’études médicales se sont passées sans encombre. J’ai profité des stages hospitaliers pour déterminer la spécialité que je voudrais faire. J’ai fait de très belles rencontres professionnelles et personnelles. J’ai poursuivi ma carrière musicale en parallèle en organisant mes séances studios, mes tournages et mes prestations avec mon équipe # Recevoir le prix talent de l'Outre-Mer a-t-il eu un effet bénéfique sur ce parcours? Oui , ça m’a donné confiance en moi et m’a permis de commencer mon internat avec un belle énergie et une grande motivation. J’ai aussi parlé du prix à des amis et collègues dont je trouve le parcours tout aussi honorable que le mien pour qu’ils s’accrochent à leur projet et pose leur candidature. # Quitter votre terre natale a-t-il été vécu comme un sacrifice, un déracinement, une nécessité? Que vous manque-t-il le plus de votre département d'origine? Une nécessité, j’avais besoin d’émancipation. C’est toujours un bonheur de retourner en Guadeloupe près de ma famille, de mes amis pour me ressourcer. Mais j’avais envie de voyage, d’indépendance. # Quel conseil donneriez-vous aux jeunes domiens afin de les motiver à suivre le chemin des Talents de l'Outre-Mer, notamment aux jeunes qui sont en proie à des difficultés dans nos îles? De ne pas avoir peur de la difficulté. # Pourriez-vous mettre à terme vos compétences au profit de votre île natale afin d'enrayer le phénomène de fuite des cerveaux? En somme un "retour au pays natal"? J’ai pour projet professionnel de retourner exercer aux Antilles. Et je pense que je ne serai pas de trop en tant qu’oncologue radiothérapeute. A travers mes stages, les congrès et les cours, j’ai accès aux nouvelles techniques de traitement, je pourrai donc apporter mes connaissances, mon expérience et mon soutien aux équipes. # Que pensez-vous du secteur de la santé en Outre-Mer? Je pense qu’il y a beaucoup de choses essentielles déjà mises en places mais il y en en a encore beaucoup à faire concernant les infrastructures, l’organisation, le matériel la logistique . Je pense aussi qu’un projet à long terme n’est viable que s’il est construit avec des personnes qui se sentent concernées par la cause, c'est-à-dire des insulaires. # Quels sont vos projets? Profiter de mon internat pour voyager dans l’Europe, puis retourner exercer en Guadeloupe en tant qu’oncologue radiothérapeute, Poursuivre la musique, sortir mon premier album, puis un deuxième… # Quels sont vos passions, vos loisirs? La musique, le sport # Un livre de prédilection? Une "bible"? Ah non… une chanson : Don’t worry , Be Happy- Bobby McFerrin # Une idole, un modèle ou un penseur dans l'histoire, dans la fiction ou dans notre société actuelle vous accompagne? Aimé Césaire # Quel geste faites-vous au quotidien afin de préserver l'environnement, de réduire votre bilan carbone? Eteindre les lumières et le chauffage en quittant mon appartement Réduire ma consommation d’eau chaude, même si c’est difficile en hiver # Quelle serait votre cité idéale dans ce monde en mutation, en crise? Cité ? je ne suis pas sure d’avoir saisi la question # Un film, un reportage à recommander? Ça Chauffe , sur dailymotion # Votre nourriture favorite? Au sens propre et figuré. Les fruits, Dombré crevette # Un artiste que vous appréciez? Adèle # La musique que vous aimez fredonner? Skyfall d’Adèle # Une devise pour l'Outre-Mer? Sé douvan ke nou kay # *Questionnaire réalisé par Yola Minatchy