Pratique

Ensemble, osons pour l'Outre-Mer !

Les cahiers des Talents de l’Outre-Mer

Newsletter

Votre adresse email :

Métier utile au développement de l’Outre-Mer : Pisciculteur

Le pisciculteur élève des poissons. Cet élevage concerne des poissons de mer et des espèces vivant en eau douce, surtout daurades, turbots, bars, saumons, truites… L’essor de ce métier est lié à la raréfaction de certaines espèces.


- Description du métier

Le pisciculteur travaille dans des exploitations de reproduction et d’élevage de poissons en bordure des littoraux pour les espèces marines, le long des rivières ou des plans d’eau pour les espèces vivant en eau douce.

Le plus souvent il s’agit de bassins aménagés dans lesquels le pisciculteur organise la reproduction des œufs et la croissance des alevins ou jeunes poissons.

Pour lutter contre le développement des végétaux parasites et favoriser la production de phytoplancton il surveille en permanence la qualité de l’eau.

S’il travaille en étang il procède à des empoissonnements et limite la prolifération des espèces parasites. S’il opère en eau de mer il travaille dans une ferme marine et utilise des cages flottantes ou des bassins hors sol pour l’élevage des daurades, bars et autres saumons. Cette technique permet une alimentation enrichie des espèces concernées.

Le pisciculteur utilise aussi la technique de l’écluse entre ses bassins et la mer ou la rivière pour procurer une nourriture naturelle aux poissons.

Il contrôle constamment le renouvellement, la température et l’oxygénation de l’eau. L’état sanitaire de son installation est son souci numéro un.

Les poissons sont vendus après lavage, triage, emballage, étiquetage.

Le pisciculteur travaille en extérieur par tous les temps. Sur l’eau ou dedans. Proche du milieu marin ses horaires dépendent, en grande partie des marées. Ils sont donc irréguliers.

Le port de vêtements en caoutchouc est quasi permanent.

- Études / Formation pour devenir Pisciculteur

Plusieurs formations techniques, à différents niveaux de qualification, préparent à ce métier très pointu :

  • BPAM productions aquacoles,

  • Bac pro cultures marines,
  • Bac pro conduite et gestion des entreprises maritimes,

  • Bac pro productions aquacoles,
  • Bac techno STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant),

  • BTSA aquaculture.

Ces formations peuvent se préparer en apprentissage et en alternance dans le cadre d’un contrat de professionnalisation.

- Évolutions de carrière

Avec un bac professionnel, l’ouvrier pisciculteur peut remplir des postes de responsable dans une entreprise aquacole ou piscicole.

Titulaire d’un BTSA, il peut se spécialiser dans le domaine de la commercialisation des produits de la mer.

La pisciculture restant un domaine d’avenir, la possibilité de créer sa propre entreprise dans les départements d’outre-mer est à encourager. Capacités de gestion obligatoires indispensables.

Articles populaires

La liste des Grandes Ecoles en France, octobre 2012
L’E.C.O.L.E de la mer, février 2014
L’Académie de l’Entrepreneuriat , février 2014