Pratique

Ensemble, osons pour l'Outre-Mer !

Les cahiers des Talents de l’Outre-Mer

Newsletter

Votre adresse email :

Métier utile au développement de l’Outre-Mer : l’ingénieur des ponts, des eaux et forêts

L’ingénieur des ponts, des eaux et des forêts travaille à l’aménagement du territoire, à la préservation des espaces naturels et à leur valorisation. Il remplit des fonctions de conception et de direction de nature scientifique et administrative.

Ce corps professionnel compte environ 3 700 membres en France ; il constitue majoritairement l’encadrement du Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer et du Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche.

- Description du métier

L’ingénieur des ponts, des eaux et des forêts (IPEF) ne se cantonne pas au domaine de la forêt. Il exerce des missions générales de conception, d’animation, de contrôle et de gestion.   Il participe à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique forestière du ministère de l’Agriculture et de la Forêt. Il maîtrise les méthodes de simulation, de modélisation et d’approche systémique. Il procède à des études statistiques. Ces études contribuent à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets d’aménagement rural, forestier et peuvent concerner la gestion de l’eau.   Cet ingénieur travaille en relation avec les préfets, les élus locaux et tous les professionnels de l’agriculture et de l’élevage. Reboisement, choix des essences, voies de circulation, protection anti incendie, production de bois… et location d’espaces pour la chasse sont de son ressort.   L’ingénieur des ponts, des eaux et des forêts appartient à un corps interministériel. Il peut exercer ses fonctions dans les services du ministère de l’Agriculture, ceux du ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement et de l’aménagement durable, ainsi que dans l’ensemble du secteur public et des établissements placés sous la tutelle de ces ministères : Office national des forêts (ONF), Inventaire national forestier (INF), Centre national professionnel de la propriété forestière (CNPPF), etc.   Au plan statutaire l’ingénieur du génie rural est donc, soit haut fonctionnaire, soit ingénieur civil. Dans ce dernier cas, il travaille pour une société privée.

- Études / Formation pour devenir Ingénieur des ponts, des eaux et forêts

L’ingénieur des ponts, des eaux et forêts est issu d’AgroParisTech, grand établissement sous tutelle du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

AgroParisTech recrute des ingénieurs déjà diplômés ou des universitaires post-master (bac + 5/6/7). En résumé, bac S, prépa maths sup/maths spé, école d’ingénieurs ou études universitaires scientifiques de très haut niveau (mathématiques, physique, biologie, botanique…) constituent les étapes obligées pour obtenir les qualifications et titres permettant d’exercer la fonction d’ingénieur des ponts, des eaux et forêts.

L’école a plusieurs implantations : Paris, Nancy, Montpellier, Clermont-Ferrand et Kourou.

Autres écoles d’ingénieurs spécialisées : Bordeaux Sciences Agro, Engees, Esb...

- Évolutions de carrière

Au cours de sa carrière, l’Ipef peut donc voir ses compétences glisser d’un ministère à l’autre ou se voir confier des missions interministérielles tant au plan national qu’international. L’ingénieur assistant l’Ipef peut devenir ingénieur chef.

- Plus d’informations :

http://www.enpc.fr/formation-des-ingenieurs-du-corps-des-ponts-des-eaux-et-des-forets

Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt

www.agriculture.gouv.fr

AgroParisTech

www.agroparistech.fr

Office national des forêts - ONF

www.onf.fr

Fiche postée par YM

Articles populaires

L’E.C.O.L.E de la mer, février 2014
La liste des Grandes Ecoles en France, octobre 2012
Les métiers d’Art : Ecole Boulle, janvier 2013